Histoire de la chimie : Mécanique quantique

 


 

1-Histoire de la chimie
2-L'antiquité
3-L'alchimie
4-XVII e siècle
5-Le phlogistique
6-Volta
7-Lavoisier
8-XIXe siècle
9-Dalton
10-Berzelius
11-Davy
12-Gay-Lussac
13-Woler
14-Mi-1800
15- Perkin
16-Mendeleiev
17-Gibbs
18- Fin du XIXe siècle
19- Ramsey
20 Curie
21-Rutherford
22-XXe siècle
23- Bohr
24-Lewis
25-Mécanique quantique
26- Schrodinger
27- Biologie

Retour index

En 1924, le physicien quantique français Louis de Broglie (1892-1987) publia sa thèse, dans laquelle il  présente une théorie des ondes électroniques basée sur la dualité onde-particule , les interprétations d’ondes et de particules de la lumière et de la matière étaient vues comme étant en contradiction, mais de Broglie  suggéra que ces caractéristiques apparemment différentes  sont les mêmes observées de manières différentes - que les particules peuvent se comporter comme des ondes et que les ondes (rayonnement) peuvent se comporter comme des particules. La proposition de Broglie a offert une explication à la restriction de  mouvement des électrons dans l'atome. Les premières publications de l'idée de Broglie des “ ondes de matière “ attirèrent peu l'attention d'autres physiciens, mais une copie de sa thèse de doctorat finit par hasard par atteindre Einstein, dont la réaction fut enthousiaste. Einstein a souligné l'importance du travail de Broglie explicitement et en s’appuyant sur lui.

En 1925, le physicien autrichien Wolfgang Pauli (1900-1958) développa le principe d'exclusion de Pauli, qui stipule que deux électrons autour d'un noyau  dans un atome ne  peuvent pas occuper simultanément  le même état quantique  comme décrit par quatre nombres quantiques. Pauli a fait d'importantes contributions à la mécanique quantique et à la théorie quantique des champs - il a reçu le  Prix Nobel de physique  de 1945 pour sa découverte du principe d'exclusion de Pauli - ainsi qu’à la physique du solide et il  émit l'hypothèse avec succès de l’existence du neutrino. En plus de son travail d'origine, il  écrivit  des synthèses magistrales dans plusieurs domaines de la théorie physique qui sont considérés comme des classiques de la littérature scientifique.

suite : Schrodinger