Histoire de la chimie

 Humphry Davy


 

1-Histoire de la chimie
2-L'antiquité
3-L'alchimie
4-XVII e siècle
5-Le phlogistique
6-Volta
7-Lavoisier
8-XIXe siècle
9-Dalton
10-Berzelius
11-Davy
12-Gay-Lussac
13-Woler
14-Mi-1800
15- Perkin
16-Mendeleiev
17-Gibbs
18- Fin du XIXe siècle
19- Ramsey
20 Curie
21-Rutherford
22-XXe siècle
23- Bohr
24-Lewis
25-Mécanique quantique
26- Schrodinger
27- Biologie

Retour index

Le chimiste anglais Humphry Davy (1778-1829) est un pionnier dans le domaine de l'électrolyse, en utilisant la pile voltaïque d’Alessandro Volta pour séparer des composés communs et ainsi isoler une série de nouveaux éléments. Il électrolyse les sels fondus et découvre plusieurs nouveaux métaux, en particulier le sodium et le potassium, des éléments hautement réactifs connus comme métaux alcalins. Le potassium, le premier métal qui a été isolé par électrolyse, est découvert en 1807 par Davy, à partir de la potasse caustique (KOH). Avant le XIXe siècle, aucune distinction n'était faite entre le potassium et le sodium. Le sodium est isolé par Davy, la même année, en faisant passer un courant électrique à travers l'hydroxyde de sodium fondu (NaOH). Lorsque Davy apprend que Berzelius a préparé un amalgame de calcium par électrolyse de la chaux dans le mercure, il essaye lui-même et réussit. Davy découvre le calcium en 1808 par électrolyse d'un mélange de chaux et d’oxyde de mercure. Il travaille sur l'électrolyse tout au long de sa vie et, en 1808, isole le magnésium, le strontium et le baryum.

Davy fait également des expériences avec des gaz en les inhalant. Cette procédure expérimentale lui a presque été fatale à plusieurs reprises, mais a conduit à la découverte des effets inhabituels de l'oxyde nitreux, qui est connu sous le nom de gaz hilarant. Le chlore est découvert en 1774 par le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele (1742-1786) qui l'appelle "acide marin déphlogistifié" (voir la théorie du phlogistique) et pense à tort qu'il contient de l’oxygène. Scheele observe plusieurs propriétés du gaz de chlore, telles que son effet de blanchiment sur le tournesol, son effet mortel sur les insectes, sa couleur jaune-vert et la similitude de son odeur avec celle de l'eau régale. Cependant, Scheele est incapable de publier ses conclusions. En 1810, le chlore reçoit son nom actuel par Humphry Davy (dérivé du mot grec pour le vert),qui insiste que le chlore est, en fait, un élément. Il montre également que l'oxygène ne peut pas être obtenu à partir de la substance connue sous le nom d'acide oxymuriatique (solution de HCl). Cette découverte annule la définition de Lavoisier d'acides en tant que composés de l’oxygène.


suite : Gay-Lussac