8 – Oxygène (O)


C' est un membre du groupe des chalcogènes du tableau périodique, un non-métal hautement réactif et un oxydant qui forme facilement des oxydes avec la plupart des éléments.

En masse, l'oxygène est le troisième élément le plus abondant de l'univers, après l'hydrogène et l'hélium.

À température et pression normales, deux atomes de l'élément se lient pour former du dioxygène, un gaz diatomique incolore et inodore de formule O2 appelé couramment oxygène .

L'oxygène gazeux diatomique constitue 20,8% de l'atmosphère terrestre.

En tant que constituant des oxydes, l'élément constitue près de la moitié de la croûte terrestre.

Le dioxygène est utilisé par la respiration cellulaire et de nombreuses classes de molécules organiques dans les organismes vivants contiennent de l'oxygène, comme les protéines, les acides nucléiques, les glucides et les graisses, tout comme les principaux composés inorganiques des coquilles, des dents et des os.

La majeure partie de la masse des organismes vivants est de l'oxygène en tant que composant de l'eau.

L'oxygène est continuellement réapprovisionné par la photosynthèse, qui utilise l'énergie de la lumière du soleil pour produire de l'oxygène à partir de l'eau et du dioxyde de carbone.

L'oxygène est trop réactif chimiquement pour rester un élément libre dans l'air sans être continuellement réapprovisionné par l'action photosynthétique des organismes vivants.

Une autre forme (allotrope) de l'oxygène, de l'ozone (O3) absorbe fortement les rayons ultraviolets UVB et la couche d'ozone à haute altitude aide à protéger la biosphère des rayonnements ultraviolets.

Mais l'ozone est un polluant près de la surface où il est un sous-produit du smog.

L'oxygène a été découvert indépendamment par Carl Wilhelm Scheele, à Uppsala, en 1773 ou plus tôt et par Joseph Priestley dans le Wiltshire, en 1774, mais on donne souvent la priorité à Priestley  parce que son travail a été publié en premier lieu.

Le nom d'oxygène a été inventé en 1777 par Antoine Lavoisier, dont les expériences avec l'oxygène ont contribué à discréditer la théorie de la combustion et de la corrosion du phlogiston, alors populaire.

Son nom dérive des racines grecques ὀξύς oxys, "acide", littéralement "pointu", se référant au goût acide des acides et -γενής -genes, "producteur", parce qu'au moment de le nommer, Lavoisier  pensait à tort que tous les acides nécessitaient de l'oxygène dans leur composition.

Les utilisations courantes de l'oxygène comprennent les moteurs à combustion interne, la soudure et le coupage des aciers et autres métaux, les propergols, l'oxygénothérapie et les systèmes de survie dans les avions, sous-marins, vols spatiaux et plongeurs.

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Oxygen

Lectures en français

*Alerte ! Les océans manquent d’oxygène

*Pourquoi... l'atmosphère contient-elle 21% d'oxygène ?

*Union des professeurs de physique et de chimie

*L'ozone du ciel et l'ozone des villes

*Lavoisier, le parcours d'un scientifique révolutionnaire

*Futura –Sciences : Oxygène

*Lennteh : Oxygène

*Wikipedia : Oxygène

*Utinam :oxygène
Document made with KompoZer