Un peu de chimie

retour: Histoire de la chimie

Première métallurgie, Antiquité classique et l'atomisme, 19e siècleNouveaux éléments et  lois desgaz, Mi-1800, Fin du 19e siècle, 20e siècle, Mécanique quantique, La biologie moléculaire et labiochimie,  Mathématiques et la chimie, Fin du 20e siècle.

Première métallurgie

l'àge du bronze, l'âge du fer,

L'âge du bronze

Certains métaux peuvent être récupérés à partir de leurs minerais par simple chauffage ou fusion des roches : notamment l'étain, le plomb et (à une température plus élevée) le cuivre. La première trace de cette extraction date de la métallurgie des 5e et 6e millénaire avant J. C. et fut retrouvée dans les sites archéologiques de Majdanpek, Yarmovac et Plocnik, tous les trois en Serbie. À ce jour,  on trouve les premiers exemples de fusion  du cuivre sur le site Belovod. Parmi les objets trouvés, il y a une  hache de cuivre antérieure à  5500 avant J. C. appartenant à la culture de Vinca. Il y a d’autres traces des premières métallurgies, à partir du troisième millénaire avant notre ère, dans des lieux comme Palmela (Portugal), Los Millares (Espagne), et Stonehenge (Royaume-Uni). Cependant, comme cela arrive souvent dans l'étude des temps préhistoriques, les débuts ne peuvent pas être clairement définies.

 En combinant le cuivre et l'étain, on obtient un métal de qualité supérieure : un alliage appelé bronze, c’est une activité technologique majeur qui a initié l'âge du bronze à environ 3500 av. J. C. L'âge du bronze fut une des périodes du développement culturel humain.  Le travail des métaux les plus avancés (au moins dans l'utilisation systématique et généralisée) comprit les techniques de fusion de cuivre et de l'étain à partir d'affleurements de minerais de cuivre d'origine naturelle, puis la fusion de ces minerais en bronze coulé. Ces minerais naturels comprenaient  généralement l'arsenic comme une impureté commune. Les minerais de cuivre / étain sont rares, comme en témoigne le fait qu'il n'y ait pas de bronzes d'étain dans l'ouest de l’Asie avant 3000 av.  J .C.

Après l'âge du bronze, l'histoire de la métallurgie a été marquée par la recherche de la  meilleure arme. Les pays de l’Eurasie ont prospéré quand ils ont pu fabriquer les alliages supérieurs qui font de meilleures armes et décident  souvent les résultats des batailles. Des progrès significatifs dans la métallurgie et l'alchimie a été faits en Inde ancienne .

 L’âge du fer

L'extraction du fer de son minerai pour obtenir un métal qui peut être travaillé est beaucoup plus difficile que celle du cuivre ou de l'étain. Elle semble avoir été inventée par les Hittites environ 1200 avant J.C., au début de l'âge du fer. Le secret de l'extraction et du travail du fer a été un facteur clé dans le succès des Philistins.

En d'autres termes, l'âge du fer correspond à l'avènement de la sidérurgie. Les développements historiques de l’évolution de la sidérurgie peuvent être trouvés dans une grande variété de cultures et de civilisations. Cela inclut les anciens royaumes médiévaux et les empires du Moyen-Orient et Proche-Orient, l'Iran antique,  l'ancienne Egypte, l’ancienne Nubie,  l'Anatolie (Turquie),   l’ancienne  culture Nok, Carthage, les Grecs et les Romains de l'Europe ancienne , l'Europe médiévale, la Chine médiévale, l’Inde antique , le Japon antique et médiéval, entre autres. De nombreuses applications, des pratiques et des dispositifs associés ou utilisés en métallurgie ont été établis en Chine ancienne, comme l'innovation du haut-fourneau, la  fonte, le martinet  hydraulique  et  le soufflet à piston.