Un peu de chimie


 

Réactif de Dénigès

 

Retour : Chimie analytique

Le réactif de Denigès fut développé en 1898 par G. Denigès pour être utilisé en analyse chimie organique.

  1. Utilisation
    1. Le réactif de Denigès est utilisé pour détecter les iso-oléfines  ou les alcools tertiaires qui peuvent facilement être déshydratés pour former des iso-oléfines en présence d'acide.
    2. Le traitement de solutions, contenant ces molécules, avec le réactif donne un précipité jaune ou rouge.
  2. Préparations
    1. Malgré les différentes stoechiométries et concentrations de ce mélange selon sa préparation, l'idée est toujours d'ajouter du HgO à de l'eau distillée et de l'acide sulfurique concentré.

    2. Le réactif de Denigès est du sulfate de mercure (II) dans une solution aqueuse.
      1. 5 grammes d'oxyde de mercure (II) est dissout en 40 ml d'eau distillée.
      2. Le mélange est agité lentement en additionnant 20 ml d'acide sulfurique concentré.
      3. Après addition d'une autre portion de 40 ml d'eau distillée, la solution est agitée jusqu´à dissolution complète de l'oxyde de mercure.
    3. Le réactif de Denigès peut aussi être préparé en dissolvant 5 grammes de HgO dans 20 ml d'acide sulfurique concentré et 100ml d'eau distillée.
    4. Le réactif de Denigé peut être modifié utilisant i'acide nitrique au lieu de l'acide sulfurique
  3. Dangers pour la santé
    1. L'inhalation du réactif de Denigès peut provoquer
      1. un empoisonnement aigu,
      2. une oppression dans la poitrine,
      3. des difficultés à respirer,
      4. de la toux et
      5. des douleurs.
    2. L'exposition au sulfate de mercure peut provoquer des ulcérations des tissus conjonctifs et de la cornée.
    3. Si la peau est exposée au sulfate de mercure, il peut se présenter des dermatites.
    4. Enfin, l'ingestion du sulfate de mercure peut causer
      1. des nécroses,
      2. des douleurs et
      3. des vomissements.
    5. L'ingestion peut causer la mort par trouble vasculaire cérébral.