Un peu de chimie

 Les éléments

  (retour liste des éléments)

 

 

102 - Nobelium

 

  • Nobelium est un élément chimique synthétique portant le symbole No et le numéro atomique 102.
  • Il est nommé en l'honneur d'Alfred Nobel, l'inventeur de la dynamite et le bienfaiteur de la science.
  • Métal radioactif, c'est le dixième élément transuranien et l'avant-dernier membre de la série des actinides.
  • Comme tous les  de numéro atomique supérieur à 100, le nobelium ne peut être produit que dans des accélérateurs de particules en bombardant des  plus légers avec des particules chargées.
  • On sait qu'un total de douze isotopes de nobelium existent.
  • L'isotope le plus stable est 259No avec une demi-vie de 58 minutes, mais le 255No à durée de vie plus courte (demi-vie de 3,1 minutes) est le plus couramment utilisé en chimie car il peut être produit à plus grande échelle.
  • Des expériences de chimie ont confirmé que le nobélium se comporte comme un homologue plus lourd que l'ytterbium dans le tableau périodique.
  • Les propriétés chimiques du nobélium ne sont pas complètement connues: elles ne sont généralement connues qu'en solution aqueuse.
  • Avant la découverte de nobelium, il était prédit qu'il montrerait un état d'oxydation +2 stable ainsi que la caractéristique d'état +3 des autres actinides: ces prédictions ont été confirmées plustard, car l'état +2 est beaucoup plus stable que l'état +3 en solution aqueuse et il est difficile de conserver le nobélium à l'état +3.
  • Dans les années 1950 et 1960, beaucoup de revendications de la découverte de nobélium ont été faites à partir de laboratoires en Suède, en Union soviétique et aux États-Unis.
  • Bien que les scientifiques suédois se soient bientôt rétractés, la priorité de la découverte et donc du nom de l'élément a été contestée entre scientifiques soviétiques et américains, et ce n'est qu'en 1997 que l'Union Internationale de Chimie Pure et Appliquée (UICPA) a crédité l'équipe soviétique de la découverte, mais a retenu nobelium, la proposition suédoise, comme le nom de l'élément en raison de son utilisation de longue date dans la littérature.