Un peu de chimie

 Les éléments

  (retour liste des éléments)

 

 

86 - Radon

 

  • Le radon est un élément chimique portant le symbole Rn et le numéro atomique 86. Il s'agit d'un gaz noble radioactif, incolore, inodore et insipide.
  • Il se produit naturellement en quantités infimes comme étape intermédiaire dans les chaînes de désintégration radioactive normales à travers lesquelles le thorium et l'uranium se désintègrent lentement en plomb et en divers autres  radioactifs à vie courte; le radon lui-même est le produit de désintégration immédiate du radium.
  • Son isotope le plus stable, le 222Rn, a une demi-vie de seulement 3,8 jours, le radon est un gaz relativement rare.
  • Puisque le thorium et l'uranium sont deux des  radioactifs les plus communs sur Terre et qu'ils ont trois isotopes avec de très longues demi-vies, de l'ordre de plusieurs milliards d'années, le radon sera présent sur la Terre longtemps après car il  est continuellement régénérée.
  • Contrairement à tous les autres  intermédiaires des chaînes de désintégration susmentionnées, le radon est, dans des conditions normales, gazeux et facilement inhalé.
  • Le radon est considéré comme un danger pour la santé.
  • C'est souvent le plus grand contributeur à la dose de rayonnement de fond, mais en raison des différences locales de géologie, le niveau de danger du radon-gaz diffère d'un endroit à l'autre.
  • Malgré sa courte durée de vie, le gaz radon provenant de sources naturelles, comme les minéraux contenant de l'uranium, peut s'accumuler dans les bâtiments, particulièrement en raison de sa forte densité, dans les zones basses comme les sous-sols et les vides sanitaires.
  • Le radon peut également se trouver dans les eaux souterraines - par exemple, dans certaines eaux de source et sources chaudes.
  • Des études épidémiologiques ont montré un lien évident entre l'inhalation de fortes concentrations de radon et l'incidence du cancer du poumon.
    • Le radon est un contaminant qui affecte la qualité de l'air intérieur dans le monde entier.
    • Selon l'Environmental Protection Agency des États-Unis, le radon est la deuxième cause la plus fréquente de cancer du poumon, après la cigarette, causant 21 000 décès par cancer du poumon par an aux États-Unis. Environ 2 900 de cesdécès surviennent chez des personnes qui n'ont jamais fumé.
    • Alors que le radon est la deuxième cause la plus fréquente de cancer du poumon, c'est la première cause chez les non-fumeurs, selon les estimations de l'EPA.  
    • Comme le radon lui-même se désintègre, il produit des produits de désintégration, qui sont d'autres  radioactifs appelés filles de radon. Contrairement au radon gazeux lui-même, les filles de radon sont solides et adhèrent aux surfaces, comme les particules de poussière dans l'air. Si de telles poussières contaminées sont inhalées, ces particules peuvent également causer le cancer du poumon.